+33 (0)4 50 98 02 09

Les trophées de l’innovation du Simodec

Les premiers trophées de l’innovation du Simodec, salon international du décolletage, ont voulu marquer tout l’intérêt d’innover pour les fournisseurs de cette industrie. Malgré quelques ajustements nécessaires, les organisateurs ont su donner une impulsion très professionnelle à cette première édition.

Un jury en majorité constitué de professionnels du décolletage, une grille de cotation relativement bien construite, un débat animé qui trouve un aboutissement généralement satisfaisant sur les choix, ont été les ingrédients menant à la meilleure recette possible des 1ers trophées de l’innovation du Simodec 2012. Un cahier de présentation des 32 produits présentés à ce concours souligne leur intérêt, tout en leur assurant une large visibilité.

Cependant, pour la prochaine édition, la crédibilité des trophées gagnerait à une définition plus fine des différentes catégories et à la limitation des candidatures à un seul dossier. Cela éviterait qu’un exposant reçoive deux trophées, alors que d’autres aussi méritants n’ont même pas été cité. Cela éviterait également qu’un équipement de traitement du lubrifiant concoure avec des outils de production, dans la même catégorie.

Ceci étant dit, voici les résultats, avec un focus plus appuyés sur une véritable innovation productive.

 

Tous les trophées, et quelques autres

Sept catégories avaient été définies par les organisateurs du salon Simodec, Rochexpo, à l’aide d’experts du secteur : 1) Machines-outils de décolletage, 2) Autres machines, 3) Matériels et produits de coupe, 4) Machines de mesure, 5) Matériaux, 6) Equipements et, 7) Services et logiciels.

Aucun dossier n’ayant été déposé dans la catégorie matériaux, six catégories ont été primées pour dix-huit sociétés nominées et huit trophées attribués.

Effectivement, en plus d’un trophée pour les 6 catégories en question, un coup de coeur a été accordé par les journalistes au système Wibemo de réglage de pointe d’outil sur tour à poupée mobile présenté par Spidi-Rollier, et LE trophée d’or a été décerné à l’unanimité à la machine de traitement de surface Cyklos, présentée par le groupe Tornos (voir page 13 de ce numéro).

Le tour Index MS22 à huit broche a remporté la 1ère catégorie – machines de décolletage –, juste devant le tour multibroche MultiSwiss de Tornos. Troisième nominée de cette catégorie, la société Emissa ne déméritait pas non plus avec la machine Winflex Turn 300 Multibarre et le partage a été difficile. Nos abonnés peuvent retrouver la description des qualités de ces machines dans notre édition 936.

Toutes trois visent à améliorer la productivité pour la fabrication de pièces complexes en un seul montage et quelques minutes ou secondes. Après cette catégorie reine, Cyklos a remporté de la tête et des épaules celle des autres machines. Là encore, un pas important peut être franchi par les décolleteurs, dans la suppression des en-cours, grâce à l’intégration dans leurs ateliers d’opérations habituellement sous-traitées.

Très intéressantes également, la machine de rodage MVRL 160 monobroche présentée par Geiss et le tour multifonction 408MT du constructeur Willemin-Macodel avec sa tourelle originale ont été nominés dans cette seconde catégorie. Très ambiguë, la troisième catégorie se dénomme « Matériels et produits de coupe ». Ce trophée a été remporté par un produit lubrifiant, le nouvel Anticorit Fuchs, dont Mach’Pro a déjà parlé.

Il aurait mieux trouvé sa place dans une catégorie propre à la lubrification et au lavage, par exemple. Les deux autres nominés, le foret Mikron Tool Crazy Drill Flex et le traitement thermique Platin RDLC de Trempelec sont des innovations pour les entreprises qui les présentaient, certes. Mais ce ne sont pas à proprement parler des révolutions pour la coupe, d’autres produits de ce type existants sur le marché depuis un certain temps.

Dans la catégorie 4, concernant le contrôle et la métrologie, le projecteur de profil numérique Keyence n’a pas été inquiété par les deux nominés, le robot de mesure Mach3A de Mitutoyo, ou le IF edge Master, système de mesure d’arête d’Alicona. C’est la catégorie 6 rassemblant tous les équipements possibles, qui a engendré le plus de frustration et n’a pas assez pris en compte l’amélioration de compétitivité des décolleteurs, à notre avis.

Fuchs Lubrifiant l’a emporté avec son déshuileur à coalescence Livecase. Il est incontestable que cet équipement est intéressant pour les décolleteurs, et Mach’pro aura l’occasion d’en souligner les attraits. Mais des produits comme l’unité de taillage AR2P présentée par Horn, tout de même nominée, apporte des avantages productifs et qualitatifs plus concrets et impactant directement le délai, la qualité et le prix des produits.

Le mandrin Hainbuch a également été nominé pour l’originalité du matériau dans lequel il est construit, le carbone. Dans cette catégorie, les journalistes des revues Machines-Production et Le Décolletage ont décerné un coup de coeur au système Movidec TT de Wibemo, car il démontre qu’une petite société peut apporter beaucoup en innovation par son savoir-faire et sa capacité d’écoute du marché.

Enfin, dans la catégorie service et logiciels, le système Copilot Quasar de Quasar Solutions, issu d’une thèse à propos du pilotage des machines suivant la méthode du tolérancement inertiel faite au CT Dec, a largement mérité ce trophée. Siemens pour son système de contrôle de l’énergie de machine-outil sur CNC Sinumérik et Hudry pour la surveillance à distance des machines Werma ont été les deux autres nominés.

 

Le trophée mérité mais non attribué

Pour tendre vers la perfection, certains aspects de ces trophées sont à corriger et la rédaction de Machines Production a fait ses propres suggestions, correspondant à nos remarques en avant-propos. Mais il est un exposant qui pouvait être frustré de ne pas avoir obtenu un trophée, surtout lorsque le lauréat de sa catégorie ne correspond pas du tout à sa propre compétition.

Car le système de taillage AR2P présenté par Horn méritait largement d’être distingué dans une catégorie outillage et outils coupants qui, malheureusement, n’existait pas. Sous-traitant en mécanique de précision, AR2P a développé une gamme d’unités de taillage, qualifiée de révolutionnaire par son concepteur. Ce process offre une précision de qualité 5 en taillage et une rigidité de fonctionnement du plus haut niveau.

Il offre comme principale innovation la possibilité de tailler un polygone dans l’axe longitudinal d’une pièce tournée. Ceci permet à une même machine (tours CN, tours multibroches, centre d’usinages) d’effectuer une nouvelle opération auparavant irréalisable, avec changement rapide d’outils. Le procédé permet d’accroître les gains de productivité jusqu’à 750 % par rapport à un cycle d’usinage carré, selon les essais du fabricant.

La course standard va de 0 à 20 mm et sa vitesse de mouvement est de 0 à 3 000 coups/mn. Le système est protégé contre les intrusions de copeaux et liquide de coupe. Pour la distribution de ces unités de taillage, AR2P a signé, début 2011, un contrat d’exclusivité avec la société Horn France et le produit était exposé sur ce stand. Pour toutes ces qualités, il méritait largement de remporter un trophée.

Gageons que, dans leur infinie sagesse, les organisateurs du Simodec sauront rectifier ces quelques imperfections de départ. Et félicitons-les pour cette excellente initiative, profitable à toute la profession pour les gains de compétitivité que ces innovations entraînent inévitablement.

Consulter la source

No comments, write the first!